Philosophie 6380. Séminaire à la métaphysique Temps


Original:  http://spot.colorado.edu/~tooley/EssayTopics6380.html

SUJETS DE DISSERTATION
Les rubriques ci-dessous sont simplement des suggestions. Vous devriez sentir libre d’écrire sur n’importe quel sujet lié à la philosophie du temps, y compris des sujets que nous ne pouvons pas ont couvert dans la classe.
La plupart des thèmes proposés ci-dessous sont celles que nous allons discuter en classe, mais certains ne le sont pas. Ce dernier, cependant, est généralement ceux qui sont associés à des essais dans l’anthologie de la philosophie du temps édité par Robin Le Poidevin et Murray MacBeath.
Les sujets de l’essai dans le premier groupe ci-dessous impliquent un examen critique de quelques argument ou d’une position avancée par l’un des philosophes dans les livres ou les objets qui nous liront, tandis que les sujets dans le deuxième groupe concernent plutôt la vue de droite à prendre sur une question fondamentale dans la philosophie du temps.
Certaines ressources bibliographiques
Les bibliographies suivantes peuvent être utiles pour localiser des lectures additionnelles qui se rapportent à votre sujet de dissertation :
1. La bibliographie annotée de J. J. c. Smart d’essai, « Time », dans l’Encyclopedia of Philosophy, Volume 8, pages 133-4.
2. La bibliographie annotée dans La philosophie du temps (The Philosophy of Time) , édité par Robin Le Poidevin et Murray MacBeath, pages 223-8.
2. La bibliographie en temps réel (Real Time) de D. H. Morin, pages 188-200 et dans son temps réel II (Real Time II), pages 136-42
4. La bibliographie dans le temps, tendue et lien de causalité (Time, Tense, and Causation), p. 387-94.
Format d’essais
En discutant une vue ou un argument avancé par certains philosophe, il est important de commencer par énoncer cette vue ou un argument de façon très claire. Un tel résumé, cependant, devrait être aussi concis que possible, afin qu’un espace suffisant est laissé pour l’argumentation et à l’évaluation critique.
Sujets pour les débats critiques
1. les défenses du présentisme ont été offerts par John Bigelow, (“Presentism and Properties”) (« Présentisme et propriétés”), par Ned Markosian, (“A Defense of Presentism”) (“A la défense du présentisme”), de Thomas M. Crisp, (“Presentism”) (« Présentisme ») et d’autres. Après que résumant brièvement la défense du présentisme offert par Bigelow, par photographe, par Crisp ou par un autre auteur, discuter si la défense est satisfaisante.
2. après propose un bref résumé de la tentative de Sydney cordonnier pour montrer qu’il peut y avoir des temps sans changement, indiquent ce qu’objections peuvent être déclenchées et discuter si vous pensez qu’ils peuvent être traités avec succès avec.
3. en temps réel II, chapitre 3, Hugh Mellor offre un compte tenseless les conditions de vérité des phrases tendus. Après avoir brièvement résumé compte de Morin, discuter si elle peut être maintenue. Si vous pensez que le compte de Morin est fondamentalement sain, défendre contre une ou deux exceptions importantes. Si vous pensez que c’est malsain, montrent clairement pourquoi cela est ainsi.
4. ce qui est impliqué dans ce qui est parfois dénommé « présence d’expérience » ? Un compte de celui-ci peut être donné dans une vision statique du monde ? Hugh Mellor soutient, dans le chapitre 4 de temps réel II, qu’un tenseless compte de la présence d’expérience peut être donné. Brièvement énoncés et ensuite évaluer, approche de Morin.
5. Hugh Mellor détient que tendus vues de temps sont ouverts à la réfutation. Brièvement énoncés et discuter ensuite, un ou plusieurs des lignes de l’argument selon lequel Mellor s’établit dans le chapitre 7 de son livre II en temps réel, ou dans son essai “The Unreality of Tense” (« L’irréalité de tendue »).
6. J. M. E. McTaggart a soutenu que temps est irréel. Soigneusement énoncée et puis d’évaluer, les fameux argument de McTaggart.
7. certains auteurs ont soutenu, comme le souligne la J. J. C. Smart dans la dernière section de son article, « Time », dans l’Encyclopedia of Philosophy, qu’une vision statique (ou tenseless) du temps est incompatible avec le libre arbitre. (Peut-être la plus complète exposition de ce type d’argument se trouve dans le livre de Steven M. Cahn, destin, logique et temps, New Haven, Yale University Press, 1967.) Soigneusement énoncée à cet argument, de manière progressive et discuter ensuite si elle peut être maintenue.
8. Pourquoi Michael Dummett pense-t-il que l’existence du lien de causalité descendante dans un monde avec des observateurs, mais aucun agent moral, est ne pose aucun problème ? Ne pensez-vous pas qu’il a raison ?
9. brièvement énoncés et puis discuter, argument de Dummett la conclusion que, même dans un monde il y a des agents, il ne peut être établi que la causalité descendante est logiquement impossible.
10. David Lewis tente de montrer que, étant donné une vision tenseless du temps, voyage dans le temps est logiquement possible. Énoncé de ce que vous prenez pour être la plus importante objection à ce point de vue. Si l’objection est celle adressée par Lewis, discuter si sa réponse est satisfaisante. Si il s’agit d’une objection que Lewis n’a pas tenu compte, discuter si une réponse satisfaisante est disponible.
11. une partie cruciale du livre de David Lewis “The Paradoxes of Time Travel” (« Les Paradoxes de temps voyage ») est sa discussion (sur les pages 141-6) de savoir si Tim aurait pu changer le passé en tuant le grand-père. Brièvement énoncés le problème et solution de Lewis et avant d’examiner si la solution de Lewis peut être soutenue.
12. en temps réel II, chapitre 12, Hugh Mellor affirme que la causalité descendante est logiquement impossible. Après avoir offert un résumé succinct de la ligne de Morin de l’argument, discuter si elle peut être maintenue.
13. certains philosophes, tels que J. J. C. Smart, ont fait valoir qu’on ne peut finalement faire sens de l’idée que le flux du temps. Dans son essai “Changes in Events and Changes in Things” (« Changements dans événements et changements dans Things »), Arthur Prior tente de montrer que l’on peut faire sens de l’idée que le flux du temps. Résumer brièvement la ligne du prieur de l’argument et ensuite discuter si elle est réussie.
14. quel compte peut être offerts de la direction de temps ? Une seule réponse consiste à essayer d’expliquer le sens de temps en ce qui concerne le sens de la causalité, et il s’agit de l’approche que Hugh Mellor s’ensuit dans les chapitres 10 et 11 du temps réel II. Résumez brièvement compte de Morin et ensuite expliquer s’il est tenable.
15. dans son essai « Time », dans l’Encyclopedia of Philosophy, J. J. C. Smart esquisse une approche possible du problème d’offrir un compte rendu de la direction de temps. Quelle est la proposition de Smart ? Y a-t-il des objections importantes qui peuvent être déclenchées contre elle ? Est le compte valide ou pas ?
16. dans son essai, “The Beginning of Time” (« Le début du temps »), W. H. Newton-Smith plaide pour l’affirmation selon laquelle il est peu probable que nous pourrions jamais être justifiées en concluant que le temps avait eu un commencement. Résumer en quelques mots et puis d’évaluer le soutien qu’il offre pour cette réclamation.
17. Anthony Quinton, dans son essai “Spaces and Times” (« Espaces et temps »), tente de montrer que même si on pouvait se justifier en affirmant que étaient les espaces qui seraient distinguent dans le sens de ne soient pas spatialement liées à un autre, on ne saurait justifier en considérant qu’il y avait des moments qui n’étaient pas temporellement liés les uns. Soit considérer (mais pas les deux) de ces réclamations et après avoir exposé l’argument selon lequel Quinton vous propose pour l’étayer, discuter si l’argument est solide.
Certaines questions fondamentales dans la philosophie du temps
1. y aurait-il un monde dans lequel il y avait temps, mais jamais aucun changement du tout ?
2. la causalité descendante est logiquement possible ?
3. est le voyage dans le temps dans le passé logiquement possible, si une vue tenseless de temps est correcte ?
4. temps ait un début ? Pourrait-il avoir une fin ?
5. temps aurait pu deux dimensions ?
6. sont espace et le temps eux-mêmes quelque chose de réel, bien au-delà des objets et les événements qui existent dans l’espace et le temps ou l’espace et le temps ne sont plus que des relations spatiales et temporelles entre les choses et les événements ?
7. est le véritable avenir ?
8. est le passé réel ?
9. est Befindlichkeit un biens immobiliers des événements ?
10. quel compte un défenseur d’une vision tenseless du temps peut-être offrir les conditions de vérité de tendu de pensées et de paroles ? Ce compte peut être maintenu ?
11. est le bon compte de la nature du temps, un compte tenseless ou un compte tendu ?
12. est-ce un compte tendu de la nature du temps exigent être trois truth-values et, dans l’affirmative, c’est-à-dire qu’une objection aux comptes tendus ?
13. sont les concepts tendus de passé, présent et futur de base, ou peuvent ils être analysés ?
14. est antérieure-que la relation une relation primitive, ou peut il être analysé ?
15. quel est le bon compte de la direction de temps ?
16. est-il logiquement possible pour le moment d’être circulaire ?
17. estce forcément vrai que le passé et le futur diffèrent à certains égards importants, ontologique ?
18. est-il rationnel d’avoir des attitudes différentes envers le passé que vers l’avenir ?
19. est le bon compte de persistance un compte perdurantist ou un compte endurantist ?
20. est la question de la nature du temps, une question qui se pose par la philosophie, ou une question à trancher par la physique ?

Comments are closed.